MARIE de Nazareth

d'Alain Combes

avec Marion Combes, comédienne

Estelle Besingrand, violoncelle 

 

 rion Combes explique : 

                                              « Marie de Nazareth est un texte poétique et théâtral d’Alain Combes. Dans ce poème, s’instaure un dialogue imaginaire entre la comédienne du 20e siècle que je suis  de Nazareth qui, à l’âge le la maturité porte un regard sur sa vie.  Marie se souvient de la petite fille qu’elle était, ancrée dans les traditions, les paysages, les coutumes de son peuple… Dans le poème, la comédienne tente d’imaginer qui était cette jeune fille si différente, cette femme simple qui chemine au rythme de son fils… C’est une Marie très incarnée que l’auteur fait vivre avec  délicatesse. Il a écrit ce texte dans un grand élan de joie et de ferveur. De plus, comble de joie, je suis accompagnée par Estelle Besingrand, jeune violoncelliste de talent. Le son chaleureux du violoncelle, très proche de la voix humaine, tisse des fils sonores avec le récit. Estelle m’accompagne sur certains chants en particulier la prière du Kaddisch. Pour le reste, nous avons choisi des mélodies et des chants traditionnels juifs. »

 

 

 Alain Combes dit :

 

« Personnellement, je reçois l’ensemble du contenu de la Bonne Nouvelle, dans sa cohérence, dans le sens qu’elle donne du dessein de Dieu. Je trouve peu utile de trier, de choisir les détails qui me plaisent, d’en rejeter d’autres, d’évaluer à l’aune de mes connaissances ou des connaissances scientifiques de mon époque, ce qui est crédible ou pas. Personne ne dira la foi que j’ai reçue, les richesses qui m’ont fait vivre, les révolutions qui m’ont fait avancer et m’orienter, développant mon esprit critique et mes sentiments. Le peu que je sais et qui me fait vivre n’est pas venu d’une analyse méfiante de l’Evangile, mais de l’accueil de la Grâce délivrée par Dieu dans le message de l’Evangile.

C’est pourquoi je ne veux pas dans mes écrits, donner mon interprétation des faits rapportés par le texte biblique, mais faire entendre ce qui est rapporté avec, bien sûr, l’écho de ma sensibilité. J’essaie d’entre-ouvrir des portes, d’indiquer modestement des chemins. J’ai fais dire à Marie son étonnement de pouvoir porter un enfant « sans l’homme, sans Joseph… ». Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est écrit dans l’Evangile, et que je n’avais pas l’intention d’écrire un autre Evangile. »

 

  

Alain Combes est depuis les années 70, auteur et metteur en scène de soixante pièces de théâtre. Depuis les années 80, il se consacre plus particulièrement à l'adaptation et à la présentation scénique de textes tirés de la Bible. Il a traduit et adapté pour la scène, l’Evangile de Marc, Le Cantique des Cantiques, David et Bethsabée, La deuxième épitre à Timothée ainsi que des psaumes.

Auteur de « Héloïse et Abélard », de « Dans une nuit obscure » d’après la vie de Jean de la Croix, il met en scène « Le Mystère de la cathédrale » présenté dans la cathédrale d'Albi et la cathédrale St Jean de Lyon. Il écrit et met en scène les spectacles joués  par Alain Portenseigne : « Interviews », « Y a quelqu’un ? », «Vous y croyez à cette histoire ? », « Paul et Néron », « Joseph, père adopté ». Il est également pédagogue, auteur de plusieurs livres traitant d’expression orale et de mise en scène.

 

 

 Marion Combes est comédienne-chanteuse. Formée au Théâtre-Ecole de Provence, elle a créé avec Alain Combes de nombreux spectacles à partir de textes Bibliques en particulier « Marc : L’Evangile » « Chant d’amour de la Bible » (le Cantique des Cantiques et des Psaumes), « Paroles d’Evangile », « David et Bethsabée ». Ils ont joué plus de 800 fois en Europe francophone. Depuis une dizaine d’années Marion crée des spectacles alliant musiques et textes (récits, contes, poésie) : autour d’Apollinaire et Poulenc, des Fables de la Fontaine et des airs de Cour du 17e siècle, ainsi que divers contes ou récits émaillés de chants traditionnels du pourtour méditerranéen. Musicalement, elle s’est formée auprès d’Esther Lamandier, Marcel Pérès, Luc Terrieux, Frédéric Tavernier, et à l’heure actuelle, avec Brahim Dhour, spécialiste de musiques arabo-andalouses.

 

 Estelle Besingrand commence le violoncelle à l'âge de 5 ans au Conservatoire du Tarn. Après un cursus classique qu'elle effectuera au Conservatoire à rayonnement Départemental de l'Aveyron, elle décide de se consacrer en grande partie à la musique baroque. C'est auprès de Tormod Dallen, au sein du Conservatoire de Toulouse qu'elle se perfectionnera en violoncelle Baroque. Musicienne passionnée, elle joue dans diverses formations comme La pellegrina ou Dulci Jubilo. Elle joue dans des ensembles de musique de chambre mais également de jazz, de chanson française. Elle étudie dans une école de musiques actuelles à Toulouse "music halle". Elle consacre également une partie de son temps à l'enseignement.

Estelle est aussi très investie dans le milieu musical chrétien. Elle participe à diverses soirées de louange en tant que musicienne, et s'engage également auprès de la jeunesse. C'est un élément primordial tant dans sa vie d'artiste que personnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour tous renseignements contactez Alain ou Marion Combes

au 06.87.28.88.35 ou au 05.63.49.71.19

Mail : combes@aventures.org